Veille du web

Les informations présentées dans cette rubrique sont fournies par l’équipe de veille de la Priorité « Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires » du département INRA-SAD » animée par Véronique Batifol-Garandel, Sophie Burgel, Pierre Gasselin, Nathalie Hostiou, Pascale Karmasyn-Veyrines, Marc Moraine et Sandrine Petit.

Elles proviennent d’une surveillance du web tous azimuts et sont restituées fidèlement aux textes originels, sans correction ni commentaire de la part de l’équipe de veille. Elles n’engagent que ceux qui les ont publiées sur Internet et en aucune façon l’équipe de veille.

Pour recevoir ce bulletin bimensuel par mail ou vous désabonner, merci d’écrire à  Nathalie Hostiou (nathalie.hostiou@inra.fr).

9 janvier 2019

Artificialisés, accaparés, appauvris : les sols sont assaillis de tous côtés

« Plus de la moitié de la surface agricole utile française est gérée par des formes sociétaires, souvent abstraites, derrière lesquelles il n’est pas toujours possible d’identifier des propriétaires physiques », nous apprend son rapport. Les EARL, les SCEA, les SARL autorisent à leur capital des associés non exploitants.(…) Des investisseurs extérieurs au monde agricole profitent de ces sociétés opaques. (…) Pour l’agriculture, l’heure est grave, il faut « définir quel modèle agricole on souhaite. Un modèle à taille humaine avec des personnes qui investissent, travaillent, décident sur leur ferme ou des rentiers de l’agriculture de firme ? » poursuit le député [Dominique Potier]. Favorable à l’agroécologie, il pense que celle-ci sera possible grâce à des paysans nombreux. Il propose un ensemble de mesures permettant de maintenir l’agriculteur autonome au centre du système agricole français.

Date de publication : 03/01/2019

Lien : https://reporterre.net/Artificialises-accapares-appauvris-les-sols-sont-assaillis-de-tous-cotes

————

Binh Thuan développe des modèles d’agriculture intelligente face au climat

Grâce à l’assistance de l’organisation néerlandaise de développement SNV dans le projet “Relever la position des femmes dans la production et le commerce agricoles” (FLOW), Binh Thuan a mis en place plusieurs modèles d’agriculture intelligente face au climat. Parmi ces modèles, l’application du système de riziculture intensive s’avère efficace.

Date de publication : 27/12/2018

Lien : http://fr.vietnamplus.vn/binh-thuan-developpe-des-modeles-dagriculture-intelligente-face-au-climat/115368.vnp

26 décembre 2018

Glyphosate : et si on parlait aussi d’autre chose ?

Nos débats agricoles sont-ils trop focalisés sur le glyphosate ? Si les controverses perdurent autour de cet herbicide, il est nécessaire d’en décortiquer les usages pour y voir plus clair, dépasser les postures idéologiques afin de se concentrer aussi sur des enjeux bien plus larges. […] Les discours dualistes bio/non bio, glyphosate/non glyphosate ne suffisent ni à cerner les enjeux complexes d’un monde agricole en mutation, ni à structurer une réponse efficace et complète aux attentes sociétales. Plusieurs agricultures peuvent contribuer à lutter contre le réchauffement climatique, l’érosion de la biodiversité, la perte de fertilité des terres et à produire une alimentation saine. L’agroforesterie, l’abandon du labour, l’association de cultures au sein d’une même parcelle ne sont pas des obligations fixées dans le cahier des charges actuel de l’agriculture biologique. Nombre d’agriculteurs bio s’y intéressent par conscience, conviction ou nécessité. Nombre d’agriculteurs non bio s’y engagent également.

Date de publication : 23/12/2018

Lien : https://grainesdemane.fr/glyphosate-et-si-on-parlait-aussi-dautre-chose

———-

Le lobby bio recycle une vieille étude orientée pour faire croire que le bio peut nourrir la planète

Générations Futures recycle une étude de 2017 affirmant que l’agriculture 100% #bio pourrait nourrir la planète en 2050, lors que 8 des 11 auteurs font partie du FIBL, une ONG de lobbying «pour promouvoir l’agriculture biologique au niveau international». En fait, l’agriculture bio pourrait même représenter une menace pour la planète. Comme nous l’avions montré, il s’agit d’une utopie. La faute à des rendements en moyenne « d’au moins 10 à 25% plus faibles » […] Pire, « les rendement en blé bio peuvent être inférieurs de 50% à ceux obtenus en agriculture conventionnelle ».

Date de publication : 15/12/2018

Lien : http://alerte-environnement.fr/2018/../le-lobby-bio-recycle-une-vieille-etude-orientee-pour-faire-croire-que-le-bio-peut-nourrir-la-planete

Living Territories. Format Project lessons (01/2018)

Coexistence of agricultural models: a new paradigm of territorial development? Lessons from the Format project

Communication de P. Gasselin, S. Lardon, C. Cerdan, S. Loudiyi, D. Sautier et G. Faure lors de la Conférence “Living Territories”, Session “Coexistence and confrontation of agricultural models in the territories” (Montpellier, 22-24 January 2018).

Continuer la lecture de Living Territories. Format Project lessons (01/2018)

Séminaire “Élevage et territoires” (06/2018)

Coexistence et confrontation de modèles d’élevage dans les territoires

Séminaire organisé par Nathalie Hostiou, Marc Moraine, Martine Napoléone, Gilles Martel et Claire Cerdan dans le cadre du séminaire permanent Cirad/Inra (Agropolis, Montpellier, 27.06.2018)

Accéder au programme et aux présentations

Continuer la lecture de Séminaire “Élevage et territoires” (06/2018)

Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires

Ce carnet de recherche est destiné à l’animation d’une des 4 priorités scientifiques du département « Sciences pour l’action et le développement » (SAD) de l’Inra consacrée à la « Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires ». La présentation de cette priorité est disponible ici.

Continuer la lecture de Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires

Recherches et débats